William Rousseau charme Patrick Roy et les Remparts

Par Louis-Antoine Lemire-samedi 15 Juin 2019

Le gardien de but du Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières, William Rousseau, a été le premier joueur provenant directement de la Ligue de hockey préparatoire scolaire (LHPS) à avoir été sélectionné  lors de repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec le 8 juin dernier.  Choix de 5e ronde, il est maintenant un membre de l’organisation des Remparts de Québec.

«Cela amène un cachet spécial à ma sélection d’être le premier joueur provenant de la LHPS à être réclamé lors de ce repêchage. De plus, je suis très honoré d’avoir été un choix des Remparts de Québec, une prestigieuse organisation possédant des installations dignes des formations professionnelles», a décrit celui qui avait un léger pincement au cœur de ne pas avoir vécu ce repêchage.

C’est le père de William, Pierre, qui l’a représenté lors de cet événement. Ce dernier était très content de voir sa progéniture avec les Remparts. Il a d’ailleurs rapporté qu’il ne regrette pas du tout son choix d’avoir envoyé son fils dans la LHPS. «La discipline est très importante dans le circuit scolaire et cela facilite la transition des joueurs lorsqu’ils passent à un niveau supérieur tant à l’école qu’au hockey.»

Bien qu’il possède un engagement avec une université américaine (Omaha), le cerbère admet que le fait d’être un choix des Diables rouges pèse dans la balance. Il a d’ailleurs  évolué pour l’entraîneur Martin Laperrière (entraîneur-adjoint des Remparts) lors des Jeux du Canada en février dernier.

« Mon objectif premier est de terminer mon secondaire. Pour ce qui est du hockey, j’hésite encore entre le Séminaire Saint-Joseph dans le M-18 ou le midget AAA. Chose certaine, je ne jouerai pas dans la LHJMQ la saison prochaine, car je veux préserver mon éligibilité pour les États-Unis.» Par conséquent, l’homme masqué  sera présent quelques jours au camp des Remparts afin d’analyser le niveau de jeu dans la LHJMQ et il prendra une décision quant à son avenir par la suite. « J’ai toujours rêvé d’être pilote d’avion. Je pourrais étudier dans ce domaine chez nos voisins du sud. D’un autre côté, je sais qu’il y a de bonnes bourses offertes dans le circuit Courteau et je pourrais faires mes études après mon passage dans le junior, ce qui retarderait toutefois le processus», a admis celui qui a un léger penchant pour les États-Unis en ce moment.

Questionné à savoir ce qu’il pensait de William Rousseau, le directeur-général et entraîneur chef des Remparts, Patrick Roy, a mentionné que le jeune homme a connu une excellente saison à Trois-Rivières et qu’il aurait pu facilement évoluer dans le midget AAA. « Il a excellé lorsque je l’ai vu jouer au Challenge Gatorade. Nous étions surpris de le voir encore disponible à ce rang. Cela va créer une belle compétition au camp d’entraînement. Je sais que William à un intérêt du côté américain. Il va probablement venir à notre camp pour une période de 48 heures et nous verrons ce qui se passera par la suite.»

Du perfectionnement

Lors de son échange avec l’auteur de ses lignes, William Rousseau revenait tout juste d’un séjour à Calgary où il a eu la chance de prendre part à un camp de perfectionnement organisé par Hockey Canada. « C’était une belle occasion pour apprendre de nouvelles techniques. Il y avait plusieurs entraîneurs sur la glace afin d’assurer un encadrement de première qualité.»