Des techniques de patinage scrutées à la loupe

Par Louis-Antoine Lemire-mardi 30 Avr 2019

En plus des diverses conférences portant sur la nutrition et sur la psychologie ainsi que des ateliers sur la patinoire et hors glace, 50 joueurs nés entre 2002 et 2004 de la structure d’excellence de la Ligue de hockey préparatoire scolaire (LHPS) ont eu la chance de faire examiner  leur profil de patineur. C’est l’entreprise SciencePerfo qui a procédé à cette analyse dans le cadre du Séminaire athlétique qui a eu lieu à Beauville les 20 et 21 avril derniers.

D’entrée de jeu, le co-propriétaire de ScienPerfo et physiothérapeute de formation, Maxime Provencher, a mentionné que l’entreprise se spécialise dans l’optimisation des performances « Nous effectuons l’analyse biomécanique du coup de patin des joueurs de hockey à l’aide d’un test d’efforts maximaux effectué sur une distance de 30 mètres où nos capteurs sont capables de déterminer la vitesse générée par chacune des enjambées du joueur. Ainsi, nous pouvons fournir des correctifs que ce soit sur glace ou hors glace aux patineurs afin d’améliorer  leur technique de patinage. De plus, nous pouvons identifier si un athlète a un manque de force d’un côté versus l’autre. »

À la suite de ce processus, les résultats seront transmis aux équipes ou à l’individu souhaitant  faire analyser son coup de patin. Dans le cas de la LHPS, M. Provencher a précisé que les résultats seront transmis aux joueurs et ils serviront à monter un portfolio  au  sportif afin qu’il puisse voir son évolution dans le temps. « Lorsque le joueur sera approché par une équipe provenant d’un peu partout dans le monde, les dirigeants pourront constater l’effort qu’il a mis pour devenir un meilleur hockeyeur.»

Belle expérience

En une heure, les gens de SciencePerfo ont été en mesure d’effectuer la collecte de données biomécaniques  auprès des 50 joueurs de la structure d’excellence de  la LHPS. «  Cela a très bien roulé. Les joueurs étaient disciplinés et nos tests ont suscité un réel intérêt auprès des hockeyeurs ainsi que des entraîneurs », a constaté M. Provencher.

Au moment d’écrire ces lignes, les gens de SciencePerfo analysaient toujours  les performances des joueurs provenant du circuit scolaire. « Nous étions avec un groupe d’élites. Certains gars ont obtenu de meilleurs résultats comparativement à d’autres hockeyeurs qui évoluent  à des niveaux supérieurs. C’était une séance de tests très relevée », a précisé M. Provencher. Ce dernier a fait savoir que son équipe et lui s’affairent à finaliser les analyses des données collectées dans  l’optique de prodiguer à chacun des joueurs les meilleurs exercices qui leur permettront d’améliorer certains aspects spécifiques de leur patinage.

Le responsable de la structure d’excellence, Steve Gosselin, a mentionné que l’objectif de la LHPS, en invitant les gens de SciencePerfo, était d’offrir aux élèves-athlètes plus d’outils afin de favoriser et de quantifier leur progression et leur développement. « Maxime Provencher et son équipe ont été très professionnels. Nous sommes choyés d’avoir pu  profiter de leur expertise. Les joueurs ont vraiment adoré cette expérience et le résultat des tests pourra leur amener des points concrets à travailler. » Steve Gosselin a ajouté du même souffle que les résultats des sportifs se retrouveront dans leur carnet personnel afin qu’ils puissent consulter leurs performances à tout moment.

Notons que certains recruteurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec sont venus épier les faits et gestes de certains joueurs pendant cette fin de semaine.