Alexander Campbell réalise son rêve grâce aux Prédateurs

Par Louis-Antoine Lemire-vendredi 28 Juin 2019

La journée du 22 juin 2019 sera gravée dans la mémoire d’Alexander Campbell à tout jamais. L’ancien attaquant des Dragons du Collège Ste-Anne de la Ligue de hockey préparatoire scolaire (LHPS) a été repêché en 3e ronde par les Prédateurs de Nashville.

En entrevue téléphonique depuis Nashville où il participe à un camp avec les autres espoirs de l’organisation, le natif de Chateauguay a accepté de revenir sur son séjour à Vancouver lors du repêchage.  « Au début de l’année, je n’étais pas sur aucune liste. Par conséquent, je me suis présenté à Vancouver dans l’optique de m’amuser. Même si je n’avais pas été sélectionné, un essai professionnel avec une formation du circuit Bettman aurait été satisfaisant pour moi. Cela dit, c’est beaucoup plus plaisant se faire repêcher, car cela démontre que la formation tient vraiment à toi et tu établies une relation avec elle », a-t-il fait remarquer.

Quand l’organisation de Nashville a prononcé son nom au 65e rang de la 3e ronde, le temps s’est arrêté pour Alexander. «Le sentiment qui m’habitait était incroyable! Il n’y a pas de mots pour décrire ce que j’ai pu ressentir. Ce moment a été très spécial d’autant plus que ma famille était présente à Vancouver. Pendant le reste de la journée, j’avais le sourire aux lèvres.»

Comme bien des hockeyeurs, le jeune homme n’avait pas d’équipe favorite pour laquelle il souhaitait être sélectionné. « Toutes les organisations sont bonnes. J’ai eu des discussions avec une vingtaine d’équipes.  J’avais un bon pressentiment avec Nashville. La formation du Tennessee aime le fait que je compétitionne à tous les matchs, que je protège bien la rondelle et que je suis en mesure d’utiliser de ma vitesse. Selon eux, je corresponds bien à leur style de jeu.»

Notons que, parmi les 26 équipes avec qui il a pu discuter, Alexander a eu la chance d’échanger avec des membres de la direction du Canadien de Montréal. «C’était spécial de discuter avec l’équipe de ma province», a-t-il admis.

Parcours marquant 

Deuxième joueur de la LHPS a enfilé un gilet d’une équipe de la Ligue nationale de hockey à la suite du repêchage, Campbell n’était pas peu fier d’avoir réalisé cet exploit. « C’est peu commun de voir un hockeyeur évoluer dans la LHPS pour ensuite se diriger à l’autre bout du pays pour jouer dans la Ligue de hockey de la Colombie-Britannique.  Cela démontre qu’on peut apprendre et se développer au sein du réseau scolaire et qu’il y a plusieurs chemins différents pour atteindre nos objectifs. Un joueur talentueux se fera toujours repérer.» Alexander s’est souvenu qu’il a tissé de belles amitiés au sein de la LHPS et que Daniel Marois a eu un impact important dans son parcours.

Alexander visite Nashville pour la première fois. Bien que son agenda soit chargé avec l’entraînement sur et hors glace, il essaie de visiter les principaux attraits de la capitale du country.  «C’est vraiment agréable comme endroit. Pour ce qui du calibre de jeu, il est très relevé, car il y a des gars nés en 1995 au camp développement. Ils sont très forts physiquement et ils ont plus d’expérience. En étant né en 2001, je fais partie des plus jeunes. Malgré tout, j’essaie d’apprendre des vétérans et de m’améliorer constamment.»

Samedi prochain(29 juin), Alexander aura un post-mortem avec les membres de l’organisation de Nashville.  Cet automne, il évoluera pour une formation de la United States Hockey League. Par la suite, il portera les couleurs de l’équipe de l’Université de Clarkson. Ce dernier songe à se diriger dans le domaine des sciences si jamais il ne gagne pas sa vie avec le hockey.

Pour ce qui est de la LNH, il espère se tailler une place au sein de la meilleure ligue au monde dans quatre ou cinq ans.

En conclusion, il a avoué de ne pas être déçu outre mesure lorsqu’il a su que le flamboyant PK Subban passait aux Devils du New Jersey. «Les échanges font partie du hockey et je pourrai apprendre de d’autres joueurs», a-t-il conclu.