Jérémy Groleau se rapproche de son rêve

Mardi 23 Janvier 2018

Louis-Antoine Lemire

Jérémy Groleau, qui a porté les couleurs des Commandeurs du Collège de Lévis, se rapproche de son rêve. Le hockeyeur de 18 ans a reçu la cote « C » de la part de la Centrale de recrutement de la Ligue nationale de hockey (LNH), signifiant qu’il pourrait être sélectionné entre la 4e et la 6e ronde lors du repêchage qui se déroulera en juin prochain, à Dallas. Portrait d’un individu qui considère que la Ligue de hockey préparatoire scolaire a joué un rôle important dans son développement.

Le sportif a effectué ses premiers coups de patin en Europe, car son père était hockeyeur professionnel. Lorsque la famille a décidé de revenir dans la Belle Province, Jérémy a évolué quelques années dans la structure civile avant de faire le saut dans la LHPS. «C’était mon choix d’aller au Collège de Lévis. Je savais qu’il y avait un bon encadrement tant sur le plan hockey qu’au niveau scolaire. De plus, mon père agissait en tant qu’entraîneur pour les Commandeurs. Ma décision a été facile à prendre», s’est-il souvenu.

Le jeune homme a ajouté du même souffle qu’il a pu développer ses habiletés à vitesse grand V lors de son passage dans le circuit scolaire étant donné qu’il a eu la chance d'évoluer avec des athlètes plus vieux que lui. « Cela m’a aidé quand j’ai gradué dans le midget AAA où le jeu était physique.» En plus de l’aspect hockey, Groleau a rapporté que l’établissement scolaire privé de la Rive-Sud lui a permis de prendre ses responsabilités dès son jeune âge. «Les études étaient très importantes. Nous devions maintenir une bonne moyenne scolaire afin de pouvoir pratiquer notre sport. J’ai appris à concilier le hockey et les études de façon efficiente.»

Un bon mentor

Jérémy Groleau affirme que son père (François) a aussi eu un impact dans sa carrière. L’ancien membre du Tricolore a prodigué de précieux conseils à sa progéniture. «Notre style de jeu est similaire. Il m’a toujours suivi et nous avons déjà fait de la vidéo ensemble afin de peaufiner certains aspects de ma partie. Mon père a passé par le même chemin que moi, il peut m’aider dans les moments difficiles, que ce soit hors ou sur la glace.

Aux portes du repêchage

Le choix de première ronde des Saguenéens de Chicoutimi en 2015 connaît une bonne saison dans la LHMQ cette année. «Ça va super bien. Je joue avec confiance», a fait valoir le défenseur. Malgré que plusieurs recruteurs scrutent ses faits et gestes, l’athlète ne ressent pas une pression supplémentaire. «Au début de la saison, tu y penses un peu. Tu sais que c’est une campagne où tu veux te démarquer du lot. En même temps, lorsque la saison bat son plein, je suis concentré sur mon hockey et mes études en sciences humaines. Cependant, quand je prends deux secondes pour y penser, je suis excité à l’idée de savoir que je pourrais être sélectionné par une équipe de la LNH.

Cet article vous a plu ? Partagez le!

Sondage

x

Terme d'utilisation Shark Média & Sport

L'ensemble du contenu de ce site est privé et purement informatif. Les droits du visiteur de ce site ne peuvent par conséquent pas provenir du contenu de ce même site. Ce site est exploité par et a été créé par SHARK MÉDIA & SPORT. Les données contenues dans ce site Internet sont la propriété intellectuelle de et sont protégées par des droits d'auteur. Ces données ne peuvent être copiées ni reproduites sans l'accord préalable de ou SHARK MÉDIA & SPORT sauf dans le cadre nécessaire à la consultation en ligne. Vous pouvez toutefois imprimer des pages entières du site pour des usages personnels. Pour en savoir plus sur l'utilisation de ce site veuillez communiquer avec SHARK MÉDIA & SPORT.

x