À venir
M13 Mineur
0
0
EMB
EDM
15 Avr 11:45
Terminé
M14
1
2
CDL
PAL
15 Avr 12:30
À venir
M17 Mineur
0
0
CJE
SSJ
15 Avr 13:30
Terminé (PR)
M18
2
5
CMI
ELT
15 Avr 14:15
Terminé
M16
1
2
CLA
CMI
15 Avr 16:45

Jean François Jodoin : il quitte la France pour Drummondville

Samedi 6 Janvier 2018

Louis-Antoine Lemire

Après un séjour de deux saisons à la tête des Ducs d’Angers de la Ligue Magnus, Jean-François Jodoin est de retour dans la Belle Province.  Dorénavant, le natif de Saint-Hyacinthe dirige l’équipe M-13 des Sénateurs du Collège Saint-Bernard.

«Le coordonnateur du programme hockey à Drummondville, Jasmin Gélinas, qui a été mon coéquipier au niveau professionnel,  savait que j’étais disponible.  Nous nous sommes rencontrés et leur programme m’a emballé. J’aime beaucoup les valeurs de l’établissement scolaire. Le respect, l’effort et l’autonomie sont mis de l’avant. De mon côté, j’ai ajouté l’esprit de compétition. Ce facteur est important lorsqu’on s’engage dans une équipe de hockey afin de continuer à progresser.»

Jean-François Jodoin a agi en tant qu’assistant-entraîneur pour les Gaulois du Collège Antoine-Girouard avant de s’expatrier en Europe. Il  considère que les bons joueurs vont toujours finir par atteindre leur objectif, et ce, peu importe le circuit. «Le midget AAA et la LHPS sont deux très belles ligues. Je crois aux deux. C’est sûr que, de part et d’autre, elles veulent vendre leur produit, mais je pense qu’un hockeyeur qui doit passer au niveau supérieur réussira nonobstant son cheminement.»

De nouveaux défis

L’ancien hockeyeur professionnel  n’a pas accepté l’offre du Collège Saint-Bernard à reculons. Selon lui, les défis sont tout simplement différents. « Ici, nous mettons l’emphase sur le développement de l’élève athlète.  En France, nous avions un budget à respecter et les résultats étaient primordiaux.  Je n’ai jamais eu l’intention d’accéder à la Ligue nationale», a mentionné  Jodoin qui compare son style à celui d’Alain Vigneault derrière le banc. 

Une bonne différence

En France, le quadragénaire  a constaté que les techniques de patinage  des acteurs sur lames étaient nettement supérieures comparativement à ceux du Québec. «Ici, les jeunes vont faire du hockey 12 mois par année. Les habiletés se développent plus lentement quand un individu pratique uniquement un sport.  La variété est bénéfique pour s’améliorer dans sa discipline de prédilection. Nous devons nous inspirer de l’Europe où les athlètes sont multisports.»

Une destination intéressante

Les joueurs des Sénateurs s’informent beaucoup  sur le parcours de leur entraîneur. «Ils gardent leur objectif d'atteindre la LNH, mais ils ne rejettent pas l'idée de quitter l'Amérique du Nord pour pratiquer leur sport. Je n'ai pas évolué dans le circuit Bettman, mais j'ai réalisé mon rêve en gagnant ma vie avec le hockey pendant 14 ans. L’Europe n’est jamais une mauvaise option.»

 

Cet article vous a plu ? Partagez le!

Sondage

x

Terme d'utilisation Shark Média & Sport

L'ensemble du contenu de ce site est privé et purement informatif. Les droits du visiteur de ce site ne peuvent par conséquent pas provenir du contenu de ce même site. Ce site est exploité par et a été créé par SHARK MÉDIA & SPORT. Les données contenues dans ce site Internet sont la propriété intellectuelle de et sont protégées par des droits d'auteur. Ces données ne peuvent être copiées ni reproduites sans l'accord préalable de ou SHARK MÉDIA & SPORT sauf dans le cadre nécessaire à la consultation en ligne. Vous pouvez toutefois imprimer des pages entières du site pour des usages personnels. Pour en savoir plus sur l'utilisation de ce site veuillez communiquer avec SHARK MÉDIA & SPORT.

x