Frédéric Grégoire, du hockey scolaire jusqu'à Harvard!

Mercredi 6 Avril 2016

5 Avril 2016

 

La semaine dernière, la prestigieuse Université Harvard a annoncé qu'elle avait recruté l'attaquant québécois Frédéric Grégoire, qui portera fièrement les couleurs du Crimson à compter de la saison prochaine. Sans le savoir, l'étudiant-athlète de 19 ans fait ainsi figure de pionnier. Il deviendra le tout premier joueur issu de la Ligue de hockey préparatoire scolaire (LHPS) à atteindre la division 1 de la NCAA.

Un texte de Martin LeclercTwitterCourriel

L'histoire de Frédéric Grégoire, un citoyen de Saint-Lambert, n'est pas banale.

En 2012, à l'âge de 15 ans, il se présente au camp d'entraînement de l'équipe midget AAA du Collège Charles-Lemoyne. « J'étais parmi les plus petits. Ma poussée de croissance n'était pas encore entamée et j'ai vite réalisé que ce n'était pas ma place », raconte-t-il.

Ses parents le dirigent alors vers le Collège Saint-Hilaire, qui est membre de la LHPS.

Frédéric se sert alors de son expérience au hockey scolaire québécois comme tremplin pour tenter sa chance au sein d'un prep school américain. Il est aussitôt admis à St. George's, à Middeltown, au Rhode Island.

« C'était l'école de rêve pour moi. En plus du hockey, je suis passionné de surf. St. George's est situé sur une petite colline près de la mer et l'école possède sa propre plage. On sort de l'école, on descend vers la mer et on fait du surf! », raconte-t-il fièrement.

***

Fort malchanceux, Frédéric ne dispute toutefois que cinq matchs de hockey à ses deux premières années à St. George's.

« Dès mon premier automne, en 2013, j'ai reçu un ballon en plein visage en disputant un match de soccer. L'impact était violent et ça a provoqué une commotion assez sévère. Je me croyais suffisamment remis pour entreprendre la saison de hockey au mois de novembre, mais j'ai reçu une mise en échec qui a aggravé les choses », relate-t-il.

Le calvaire est extrêmement long. Des problèmes de vision et un temps de réaction considérablement diminué l'empêchent de jouer au hockey et de porter les couleurs des Dragons de St. George's. Mais graduellement, on lui permet de reprendre l'entraînement.

L'été dernier, après presque deux saisons complètes d'inactivité, Frédéric Grégoire se présente à une mise en vitrine (showcase) organisée par Harvard. Il n'entend plus parler de cette université par la suite.

En novembre, son entraîneur Jeff Dwyer lui confie le titre de capitaine des Dragons de St. Georges. « Ce jeune homme est extraordinaire », a d'ailleurs dit Dwyer dans un échange de courriels.

Et dès que la saison 2015-2016 se met en branle, Grégoire vire la cabane à l'envers. Ses 59 points (20 buts, 39 passes) en 25 matchs et sa moyenne de 2,36 points par match font de lui l'attaquant le plus productif en Nouvelle-Angleterre!

« Je suis un fabricant de jeux. Mes principaux atouts sont ma vitesse et ma compréhension du jeu. J'accorde beaucoup plus d'importance à la réussite d'une passe ou d'un jeu qu'au fait de marquer un but », soutient le centre de 1,75 m (5 pi 9 po) et 75 kg (165 lb).

***

« J'en suis à ma dernière année à St. George's. J'avais oublié Harvard et j'avais postulé auprès d'autres universités. Puis, le 29 janvier dernier, mon entraîneur m'a appelé pour me dire que les entraîneurs de Harvard s'intéressaient à moi. Il m'a dit : "La date limite pour faire une demande d'admission est le 31 janvier. Lâche tout, et concentre-toi sur cette demande d'admission." »

Les entraîneurs de Harvard l'ont suivi d'encore plus près au cours des semaines suivantes. Ils ont ensuite confirmé au jeune Grégoire qu'il aurait sa place avec le Crimson... à condition d'être admis par l'université. « Nous n'avons aucun contrôle sur les admissions », ont-ils toutefois souligné.

« J'ai appris la semaine dernière que Harvard avait accepté ma candidature, et je ne le réalise pas encore », avoue Frédéric, qui hésite entre poursuivre ses études en économie ou en droit.

« Je suis très reconnaissant envers le coach Dwyer. C'est lui qui m'a fait entrer à St. George's. En plus d'être mon entraîneur au hockey, il est mon conseiller pédagogique. Il m'a appuyé durant ma longue convalescence jusqu'à mon retour au jeu. Nous avons développé une belle relation au cours des trois dernières années et je lui dois beaucoup », insiste le valeureux pionnier de la LHPS.

En six ans d'existence, la LHPS a déjà vu plusieurs de ses anciens joueurs faire le saut dans la LHJMQ. Mais en ce qui concerne la première division de la NCAA (et qui plus est au sein d'une université de l'Ivy League), de solides recherches font croire qu'il s'agit d'une grande première.

Quelle histoire inspirante! Il sera intéressant de suivre sa progression au cours des prochaines saisons.

Hockey scolaire : une mise en vitrine pour les recruteurs de la LHJMQ

Les dirigeants des grandes ligues de hockey scolaire québécoises tentent d'offrir le plus d'options possible aux joueurs qu'ils développent. Qu'il s'agisse de la route universitaire ou junior majeur, les athlètes sont encouragés à choisir le cheminement qui leur convient le mieux.

D'ailleurs, pour la toute première fois, les recruteurs des 18 équipes de la LHJMQ sont conviés vendredi à une mise en vitrine des 40 meilleurs joueurs du hockey scolaire québécois en vue du repêchage de juin prochain.

Cet événement, qui porte le nom de Challenge de hockey scolaire sélect (CHSS), a été mis sur pied par l'entraîneur Denis Chalifoux.

Ex-joueur étoile de la LHJMQ, Denis Chalifoux dirige le programme de hockey Ulysse M-19 de l'école l'Odyssée à Terrebonne. Ce programme a déjà développé plusieurs joueurs de la LHJMQ. Et cette saison, un premier ancien d'Ulysse (le défenseur Vincent Desharnais) a joué en division 1 de la NCAA, à l'université Providence.

« Le CHSS est le fruit d'une initiative personnelle et il regroupera tant les meilleurs joueurs du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) que ceux de la Ligue de hockey préparatoire scolaire (LHPS) », explique Chalifoux.

« Chaque année, les recruteurs de la LHJMQ profitent d'une mise en vitrine des meilleurs joueurs provenant du réseau civil et je trouve que c'est une bonne idée de leur permettre de mieux voir ce que les joueurs du hockey scolaire ont à offrir. Toutes les équipes de la LHJMQ ont été invitées. Je peux certifier qu'il y a d'excellents joueurs au sein de ce groupe. »

Les joueurs triés sur le volet pour participer au CHSS seront soumis à divers tests physiques entre 13 h et 16 h 30 et les joueurs prendront part à un match à compter 19 h 30.

Le CHSS aura lieu au tout nouveau Complexe de hockey JC Perreault, à Saint-Roch-de-l'Achigan.

 

SOURCE : MARTIN LECLERC

http://ici.radio-canada.ca/sports/hockey/2016/04/05/004-blogue-martin-leclerc-frederic-gregoire-lhps-harvard-prep-school.shtml

Cet article vous a plu ? Partagez le!

Sondage

x

Terme d'utilisation Shark Média & Sport

L'ensemble du contenu de ce site est privé et purement informatif. Les droits du visiteur de ce site ne peuvent par conséquent pas provenir du contenu de ce même site. Ce site est exploité par et a été créé par SHARK MÉDIA & SPORT. Les données contenues dans ce site Internet sont la propriété intellectuelle de et sont protégées par des droits d'auteur. Ces données ne peuvent être copiées ni reproduites sans l'accord préalable de ou SHARK MÉDIA & SPORT sauf dans le cadre nécessaire à la consultation en ligne. Vous pouvez toutefois imprimer des pages entières du site pour des usages personnels. Pour en savoir plus sur l'utilisation de ce site veuillez communiquer avec SHARK MÉDIA & SPORT.

x